Vous êtes auteur ou futur auteur, et souhaitez nous confier votre projet ?

Merci de nous adresser :

  • un sommaire, un synopsis ou une table des matières détaillée ;

  • un ou plusieurs chapitres rédigés ;

  • votre CV.
  • Tous les projets reçus sont enregistrés et analysés. Les projets présélectionnés sont soumis au comité éditorial de la thématique du projet. Composé de responsables de secteurs scientifiques, le comité discute des projets éditoriaux, les soumet à l'expertise d'un certain nombre de « référés » reconnus dans leur domaine. Lorsque le livre reçoit une décision positive de publication, un contrat d'édition est adressé aux auteurs. Le temps moyen de publication est variable et dépend principalement des révisions éventuelles demandées à l'auteur.

    Les auteurs proposant un manuscrit pourront s'inspirer des recommandations de saisie ci-après :

    1. Taille de l'ouvrage :

    En moyenne, un ouvrage de 240 pages représente 500 000 signes environ (ce nombre de signes comptabilise les caractères et espaces, mais pas les figures et schémas).

    2. Le texte :

    Il doit être structuré selon le système de la numérotation internationale (1 ; 1.1 ; 1.2, etc.) ; pour le nombre de niveaux de titres (hiérarchie), le maximum recommandé est un intertitre de niveau 3 (exemple : 1.1.3). Au-delà, ne pas utiliser de numérotation mais des tirets (éviter les (i), (ii), etc.). Cette numérotation est interne à chaque chapitre, indépendante du numéro de celui-ci. Introduction et conclusion échappent à toute numérotation, à l'intérieur de chaque chapitre comme au niveau de l'ouvrage. Ne pas insérer de feuilles de style, ni de numérotations automatiques de chapitres ou de sections.

    3. Les annexes :

    Elles doivent être repérées à l'aide de lettres capitales dans l'ordre alphabétique : Annexe A puis Annexe B, etc. Chaque annexe doit être présentée de la même façon qu'un chapitre (mêmes niveaux de titres (1., 1.1., etc.)).

    4. Index :

    En cas de préparation d'un index, des conseils spécifiques vous seront fournis.

    5. Glossaire :

    Il est conseillé de prévoir les définitions des mots susceptibles d'entrer dans la composition d'un glossaire.

    6. Table des sigles :

    Utile en cas d'abondance de sigles. Dans tous les cas, il est utile de développer le sigle dans le texte, à l'occasion de sa première occurrence.

    7. Transmission du texte :

    Une version papier du texte et des figures doit accompagner les fichiers électroniques (word ou latex). Pour les fichiers en latex, merci de nous donner également les macros utilisées.

    Contact :

    Magalie Jolivet (e-mail)