EDP Sciences EDP Sciences EDP Sciences EDP Sciences

Sylviculture d’écosystème

La sylviculture sauvage

by Marie-Stella Duchiron (author)
Collection: PROfil
september 2023
Paper book
16 x 24 format 286 pages In stock
59,00 €
eBook [PDF]
286 pages Download after purchase
40,99 €
Référencer ce produit sur votre site

Presentation

L’histoire forestière est une succession de modes sylvicoles aux origines à la fois financières, techniques et politiques, mais malheureusement trop peu souvent scientifiques. Il y a une trentaine d’années, apparaissait en France une nouvelle sylviculture dite « proche de la nature » ou « irrégulière et mélangée », venue des pays germaniques et des Carpates. Elle suscita des discussions animées entre forestiers et des initiatives variées sur le terrain. Les grandes tempêtes de 1999 jouèrent ensuite un rôle favorable dans l’avancée de cette réflexion sylvicole. Ce livre dresse un premier bilan des réalisations sylvicoles « proches de la nature », principalement à l’échelle européenne. S’appuyant sur les définitions scientifiques et les résultats de la Recherche forestière en matière de fonctionnement des écosystèmes des forêts anciennes à forte naturalité, l’auteur, Marie-Stella DUCHIRON, analyse les résultats de terrain d’une sylviculture « en futaie irrégulière » au bout de trente ans. Les constats sont sans équivoque : les exemples de réalisations de terrain ont glissé d’une bonne intention de départ vers une réalité de futaie très claire, à couvert discontinu et à structure verticale quasi régulière. Les forêts concernées encourent des risques écologiques importants, surtout à une époque d’épisodes sévères de modifications climatiques – sécheresses, températures extrêmes – et d’incendies forestiers... Finalement ce sont des risques économiques que doivent supporter les propriétaires forestiers. Face à tous ces aléas, il n’y a qu’une solution : imiter les forêts anciennes à haute naturalité et fondre sa sylviculture dans une nature sauvage. Seule la sylviculture d’écosystème, ou sylviculture sauvage, peut préserver les écosystèmes forestiers. Elle respecte et favorise une forte densité naturelle des arbres, une structure verticale étagée et le maintien d’arbres de très gros diamètres qui forment la charpente de la forêt, et intègre la grande faune dont le rôle écologique n’est plus à démontrer. La fonction économique est ainsi assurée au propriétaire forestier, pour le long terme.

Resume

Préface V

Préambule 5

Introduction 9

 Chapitre 1 • Lepaysage forestier européen tissé par une histoire

à rebondissements 11

1.1 Une sylviculture qui se dessine au fil des siècles 11

1.2 Des remises en question… Retour sur les grandsévénements

des 30 dernières années en France 19

1.2.1 La tempête de novembre 1982 dans le Massif Central

et les premières interrogations 20

1.2.2 Le cyclone de Bretagne de 1987 et ses premiers

enseignements sur les fragilités de la futaie régulière 21

1.2.3 Les tempêtes de décembre 1999 et leurs conséquences

psychologiques et sylvicoles : les premières initiatives

en futaie irrégulière 22

1.2.4 La crise financière de l’ONF et ses conséquences :

faut-il changer de sylviculture ? 22

1.2.5 L’apparition de phénomènes thermiques extrêmes

et les inquiétudes forestières 23

1.2.6 La forêt est aussi mise à mal par des pollutions deplus

en plus nombreuses 25

1.3 Pendant ce temps, chez nos proches voisins forestiers 29

Chapitre 2 • L’aboutissement de la réflexion : lasylviculture en futaie

irrégulière 31

2.1 La définition internationale de la sylviculture enfutaie irrégulière

et ses caractéristiques 31

2.1.1 Le développement du concept de forêt pérenne/futaie

irrégulière 31

2.1.2 La définition internationale de la futaie irrégulière38

2.2 La structure forestière : moteur de la dynamiqueforestière 40

2.2.1 La caractérisation de la structure fonctionnelle :

la sylvigenèse 41

2.2.2 Les effets de la structure sur le fonctionnement

de l’écosystème 46

2.3 La structure forestière : moteur de l’économieforestière 77

2.3.1 Les caractéristiques du bois produit en futaiejardinée 77

2.3.2 Le bilan financier de la production et de la vente

de bois en sylviculture jardinée 80

2.3.3 La rémunération des autres fonctions de la forêt 84

2.3.4 Le bilan économique global d’une sylvicultureirrégulière

de type jardiné par rapport à une sylviculture régulière 86

 Chapitre 3 • Pourquoila référence aux forêts à haute naturalité

et anciennes ? 91

3.1 Les caractéristiques et les atouts écologiques desforêts à haute

naturalité et anciennes 91

3.2 Une remarquable résistance face aux incendies 94

3.3 Quelques forêts en bon état de conservation en Europe –

Un exemple de forêt ancienne à gestion très extensive :

la forêt de Néra, Roumanie 95

3.4 L’if (Taxus baccata) : un élément de la forêt naturelle101

 Chapitre 4 • L’étatdes lieux en Europe en 2022 105

4.1 En France 105

4.1.1 La notion très floue de futaie irrégulière 105

4.1.2 Des exemples de réalisations sylvicoles 106

4.1.3 L’état des réflexions sur les îlots de sénescence 108

4.2 En Allemagne 111

4.3 En Belgique 114

4.4 Au Danemark 115

4.5 En Grande-Bretagne 115

4.6 Bilan comparatif de cet état des lieux international –

Un exemple à suivre : Croatie, Slovénie 116

Chapitre 5 • Quelles sont les erreurs sylvicoles dessylvicultures dites

« proches de la nature » ? 119

5.1 Les erreurs 120

5.1.1 L’ouverture de la canopée et ses conséquencesécologiques 120

5.1.2 La mécanisation intensifiée et le cloisonnement desforêts 128

5.1.3 L’introduction d’espèces exotiques 129

5.1.4 Un vocabulaire forestier inadapté 130

5.2 Quels risques en cascade s’ensuivent ? 131

5.2.1 Des forêts qui ne remplissent plus leur fonction

de protection 131

5.2.2 Les conséquences écologiques et économiques graves

de l’introduction d’exotiques 132

5.2.3 Une très grande vulnérabilité face aux incendies deforêts 134

5.2.4 La diversité biologique et l’économie globale en péril136

5.3 Où sont les failles du raisonnement ? 137

5.3.1 Un raisonnement calqué sur celui de la futaierégulière 137

5.3.2 Un raisonnement trop mathématique éloigné de laréalité 142

 Chapitre 6 • Commentaméliorer cette situation en France ? 145

6.1 Le contexte économique 145

6.2 Le contexte juridique et fiscal de la filière Forêt-Bois148

6.3 Concrètement : quelle sylviculture préconiser pour laFrance ? 150

6.3.1 Les défis auxquels doit répondre cette nouvellesylviculture 151

6.3.2 La définition de la nouvelle sylviculture, son concept

et ses caractéristiques 152

6.4 Comment mettre en place la sylviculture d’écosystème ?162

6.4.1 L’itinéraire à suivre 163

6.4.2 Les outils à la disposition du sylviculteur 177

6.5 Les différentes issues économiques envisageables pour lasylviculture

d’écosystème 187

6.5.1 Une gestion d’entreprise 188

6.5.2 La fonction de production 189

6.5.3 La fonction de protection de la biodiversité 190

6.5.4 La fonction sociale 191

6.5.5 La mise en œuvre de la commercialisation des produits

de la forêt 194

6.5.6 Les points phares de l’économie de la sylviculture

d’écosystème 195

6.6 Pourquoi le concept de « sylviculture d’écosystème »porte-t-il bien

son nom ? 197

6.7 Cette sylviculture est-elle applicable partout ? 199

Conclusion 201

Annexe 1. Les outils de description déjà connus 205

Annexe 2. Différents types d’éclaircies en forêt 213

Annexe 3. Graphiques obtenus par le programme msgraph 217

Annexe 4. Graphiques obtenus par le programme CALCVOLU 223

Annexe 5. Planches de photographies 227

Bibliographie 239

Index 28

Press reviews

Compléments

Characteristics

Language(s): French

Audience(s): Research, Students, Professionals

Publisher: EDP Sciences

Collection: PROfil

Published: 14 september 2023

Reference Paper book: L31807

Reference eBook [PDF]: L31814

EAN13 Paper book: 9782759831807

EAN13 eBook [PDF]: 9782759831814

Interior: Colour

Format (in mm) Paper book: 16 x 24

Pages count Paper book: 286

Pages count eBook [PDF]: 286

Size: 12 Mo (PDF)

--:-- / --:--